Ce 29 juin, 12 chatons et 25 chiens, essentiellement des adultes et juniors, se sont envolés vers la métropole y trouver les familles qu'ils n'ont pas trouvées ici en Guadeloupe, les loulous vers la Lorraine, les minous vers la région parisienne (94). A priori ça a l'air simple un départ, mais quel travail engagé pour chaque fret, en Guadeloupe comme en métropole ! Car un départ c'est aussi une arrivée et nous fonctionnons en partenariat avec des associations de métropole qui accueillent nos protégés pour leur future adoption.

L'AVANT-FRET

Ce sont d'abord des heures et des heures au téléphone : avec les associations partenaires pour connaitre le nombre et le profil des animaux pouvant être accueillis, avec les dizaines de familles d'accueil pour avoir des infos qui n'auraient pas encore été transmises, s'assurer que chaque animal est bien prêt au départ et caler les derniers rdv véto si nécessaire, établir les listes finales au départ en accord avec les associations partenaires tout en essayant de satisfaire les demandes des familles d'accueil, s'assurer que chacun aura bien une cage et organiser la distribution de cages en amont sur différents points de l'île, donner à tous les dernières infos et recommandations pour le jour et l'heure du départ.

LE JOUR J

Des bénévoles sont là pour s'assurer du bon déroulement du départ : récupérer et classer tous les papiers demandés pour le circuit administratif (carnets, icad, certificats de bonne santé, photocopies), monter des cages qui n'auraient pas pu être récupérées avant le fret, installer les cages sur les palettes, tout compter et recompter, remplir consciencieusement des formulaires et étiquettes, veiller au bon déroulement de la pesée, rassurer et parfois consoler les familles d'accueils pour qui les départs peuvent être difficiles, gérer les problèmes et surprises de dernière minute avec les retards ou non départs qui n'ont pas été annoncés, prendre le temps de déposer tous les papiers demandés aux douanes, compagnie aérienne.

L'APRES-FRET

Et on reprend le téléphone dès le lendemain pour gérer l'arrivée ! Il faut cette fois s'assurer que toutes les cages sont bien là et récupérées par les associations partenaires prévues, faire face aux mauvaises surprises (papiers qui n'ont pas suivi, animaux malades, info cachée par une famille d'accueil ...), organiser les retours de cages depuis la métropole vers la Guadeloupe pour les prochains départs, procéder aux changements d'Icad ....et en cherchant sans cesse des fonds pour financer tout cela !

Si notre engagement est totalement bénévole et gratuit, malheureusement le fret lui ne l'est pas et celui du 29 juin s'élève à 1361,04 euros. Voici un lien pour nous aider dans son financement, votre don sera déductible d'impôts, merci :

J'aide au financement des transferts vers la métropole