Chaque année, notre Collectif doit faire face à une véritable épidémie de parvovirose qui sévit partout en Guadeloupe et touche particulièrement nos chiots pris en charge.

Qu’est-ce que la parvovirose ? Quels sont ses signes cliniques ?

La parvovirose chez le chien est une maladie virale grave et très contagieuse. Elle est à l’origine d’une gastro-entérite hémorragique pouvant mener au décès de l’animal en l’absence de soins intensifs. La parvovirose est causée par un virus (parvovirus), extrêmement résistant dans le milieu extérieur pendant plusieurs mois.

La période d’incubation de la parvovirose chez le chien est généralement voisine de 3 à 7 jours, parfois plus. Chez les chiots dans la majorité des cas, des signes fulgurants de gastro-entérite hémorragique (diarrhée d’odeur nauséabonde, vomissements, avec du sang) sont observés. Le chien est fatigué, refuse de boire et manger, et présente des signes d’inconfort abdominal. Une fièvre (>40°C) et une forte déshydratation s’installent, conduisant rapidement à la mort en l’absence de soins intensifs. Le virus s’attaque également aux globules blancs du sang, ce qui entraîne une baisse des défenses de l’organisme et donc une sensibilité accrue aux autres infections notamment bactériennes. Chez les chiens adultes, les signes sont identiques mais en général moins marqués.

Chiots en accueil, faibles et ne mangeant pas, présentant les premiers signes cliniques, amenés en urgence à la clinique vétérinaire

Mode de contamination :

Les chiens non vaccinés et les chiots sont plus à risque et peuvent être contaminés lors de contact nasal ou buccal avec des chiens malades ou leurs selles. Très résistant dans l’environnement et aux désinfectants, le parvovirus peut être transporté sur les vêtements, les semelles de chaussures ou le pelage des animaux avant d’être à l’origine de nouvelles contaminations.

Diagnostic et traitement :

Un test rapide, comme le SNAP parvo, réalisé sur un échantillon de selles ou un écouvillon rectal met en évidence la présence du virus dans la diarrhée du chien suspect.

Chiot en accueil testé positif, une perfusion est en cours d'installation pour son hospitalisation

La parvovirose est une maladie virale. Il n’existe donc pas de traitement spécifique efficace pour éliminer le parvovirus de l’organisme. En attendant l’élimination du virus par le système immunitaire, la prise en charge réside donc quasi systématiquement en une hospitalisation avec mise sous perfusion intraveineuse et traitements symptomatiques par voie injectable (antibiotiques, anti-vomitifs, pansements digestifs, etc).

Salazi, Sofaya, Freedoom, Mafate hospitalisées pour parvovirose, Sierra n'a malheureusement pas survécu

Snoopy Lou Rubis et Pretty hospitalisés pour parvovirose. Mojito et Austin leurs 2 frères n'ont malheureusement pas survécu.

Prévention : vaccination et mesures d’hygiène !

La première prévention consiste en la vaccination, en général dès l’âge de 8 semaines. Elle se fait sous forme de 2 injections pratiquées à un mois d’intervalle, puis des rappels annuels. Pour être protégé, votre chien doit être à jour de ses vaccins !

Non vacciné, ne mettez pas votre chien en contact avec d’autres, ne le promener pas dans les lieux fréquentés par d’autres et désinfecter sols, jouets très régulièrement. L’eau de javel diluée au 1/30ème est un moyen efficace d’inactiver le virus.